• SUAL

Session "Légalisation du Cannabis" au Congrès de l'Encéphale à Paris 19/01/22

Une session très intéressante s'est tenue au Congrès de l'Encéphale à Paris. Elle portait sur la législation du cannabis médical et récréatif, et ses potentiels impacts psychiatriques et addictologiques. La session était présidée par le Pr Eric Fakra (Saint-Etienne). Deux médecins du SUAL y ont participé.


Les présentations seront bientôt en ligne. Retour déjà sur les présentations avec quelques photos.



La première intervenante, le Dr Léa Leclerc (SUAL HCL), a présenté les résultats préliminaires de l'enquête PSYCAN, qui recueille les opinions des psychiatres pour ou contre une légalisation du cannabis récréatif et/ou médical.


Il y a déjà 400 réponses à cette enquête. Cette dernière est toujours ouverte. Elle le sera jusqu'en mi-février. N'hésitez-pas à participer si vous êtes psychiatre: https://www.encephale.com/Actualites/Breves/2021/Enquete-nationale-legalisation-cannabis

Le Dr Léa Leclerc présente les résultats intermédiaires de l'enquête PSYCAN, qui recueille les opinions des psychiatres sur la légalisation médicale et/ou récréative du cannabis

Une forte majorité de psychiatres sont favorables à l'utilisation médicale des dérivés du cannabis. Une faible majorité est favorable à une légalisation du cannabis récréatif.




Puis le Dr Baptiste Pignon, du CH Henri Mondor (APHP), a présenté un état des lieux des connaissances sur les liens entre cannabis psychoses, et effets de la légalisation du cannabis récréatif sur la santé publique



La plus récente méta-analyse confirme que l'usage fréquent de cannabis est très associé avec un risque ultérieur de psychose

Dans les pays qui ont légalisé, on observe une augmentation des usages qui prédominent chez les sujets de >26 ans, tandis que l'impact sur les niveaux d'usage des sujets plus jeunes reste pour l'instant non-significatif

L'impact de la légalisation, tous pays confondus, sur les taux d'addiction au cannabis, semble non-significatif, en l'état actuel des choses

Pas plus d'hospitalisations en psychiatrie depuis la légalisation au Colorado (2012), retrouve une étude récente



La 3e intervention, par Yann Bisiou, Maître de Conférences à l'Université Montpellier 3, qui a fait un état des lieux des législations internationales en matière de cannabis récréatif







L'Amende Forfaitaire Délictuelle mise en place en France serait limitée aux usagers qui consomment dans l'espace public, et ne serait que peu payée en pratique

En pratique, Yann Bisiou a fait l'estimation que seul 1 pétard sur 10 000 est verbalisé, et que l'AFD n'aurait pas d'effet dissuasif sur les consommateurs

Aux USA, à l'image du chat de Schrödinger, le cannabis est "interdit / pas interdit". Dans certains états, il est légalisé par l'état, mais interdit par le pouvoir fédéral. Un policier fédéral pourra verbaliser un usage qu'un policier de l'état considérera comme autorisé


Enfin, le Pr Benjamin Rolland (SUAL, Lyon), a réalisé une présentation sur les différents composés du cannabis, en particulier le THC, le CBD, mais aussi les flavonoïdes et terpènes, qui auraient potentiellement un effet d'entourage sur l'action du THC et du CBD.

Le Pr Benjamin Rolland (SUAL) présente les principaux composés du cannabis, et ici le fameux "effet d'entourage" que les terpènes et flavonoïdes auraient sur l'action du THC et du CBD


Une salle très remplie par un public intéressé et qui a posé de nombreuses questions.


Yann Bisiou (Montpellier), Léa Leclerc (Lyon), et Baptiste Pignon (Paris)

Benjamin Rolland (Lyon), qui répond aux questions de la salle